Jeudi 1 décembre 2011 4 01 /12 /Déc /2011 14:38

 

Novembre 2011. Numéro 141


pict_20081015pht39627.jpg

 

Le même jour, sur la même page…


Lors qu’un jour de novembre, vous ouvrez votre boîte email ou l’un des rares quotidiens de papier encore vendus dans ce pays, vous constaterez que les informations que la radio vous assène depuis le début de la matinée et les alertes que votre Iphone déverse, sont bien vraies : le tarif du gaz va ré augmenter après une vague trêve, le prix de l’essence est à 1euro et demi, les enfants dont les parents ne paient pas la cantine sont quasiment fichés, l’Europe selon l’OCDE est entrée en récession, les USA vont sans doute perdre leur bonne note, American Airlines vient de déposer son bilan, la France compte 34 000 chômeurs de plus, les Restos du cœur voient les files s’allonger et se gonfler de nouvelles catégories sociales de plus en plus précaires, les immigrés clandestins, ceux là même dans les pays desquels nous allons bronzer, seront chassés et les immigrés officiels n’auront pas le droit de vote…

Sans compter que les indemnités journalières de salariés ayant le mauvais goût de tomber malades et de gagner plus de 2600 euros mensuels vont fondre comme neige au soleil … Inutile de poursuivre, si vous avez manqué cette liste, une autre, comparable, composera probablement le journal du jour suivant…

Mais, sur la même page, ou juste à côté, petites annonces et articles ne désarment pas et déversent leurs flots de propositions enjôleuses : neige ou soleil, à petits prix, à prix cassés… Prague à partir de 200 euros, Venise à partir de 230 euros,… et le pire, c’est que l’on vous avertit qu’ « il n’y en aura pas pour tout le monde ! » -Promovances du 29 novembre-. Comme si, justement, tout le monde avait les moyens de sauter sur ces fantastiques occasions d’aller dépenser en quelques jours la somme qu’ils ne parviendront parfois même pas à réunir pour les vacances estivales, leurs seules vacances de l’année !

… Et, toujours sur la même page, on vous rappelle que la crise n’affecte pas les départs en vacances, que 31% des Français partiront aux sports d’hiver et 34% au soleil. Il y en aura même 5% qui s’offriront des croisières, et 2% de l’écotourisme !

En somme, grâce à une étude diffusée à grande échelle sur toutes les rédactions, mais lue rapidement par des journalistes pressés, vous lirez aussi que tout va bien ! Les difficultés sont un trompe l’œil. D’autant qu’il est spécifié que 45% des Français prévoient de dépenser autant que l'an dernier, 30% moins, et 26% davantage avec pour seuls arbitrages en vue : les sorties et les achats, les restaurants, équipements et activités sportives...

Au diable donc les inégalités, les risques de récession sociale que prévoient les économistes –Thomas Piketty-, la nécessité de refaire société et de reconstruire nos façons de vivre ensemble, prêchée par des intellectuels réunis au sein de la République des Idées… En France, grâce à des images capturées ici et là, des bribes d’informations glanées à la va vite, des clichés récupérés sur des écrans, tout peut aller soit très bien, soit très mal.

Ainsi va l’information et ainsi va le monde, y compris celui du tourisme…

 

SOMMAIRE 

 

VEILLE MARCHÉS

Portrait social de la France : Une nouvelle édition en demi-teintes

Régulièrement, l’Insee nous livre un nouveau portrait social de notre pays. Une publication qui constitue chaque année le meilleur moyen de faire le point sur la façon dont la société française évolue et de modifier l’offre touristique.

 

 VEILLE COMPORTEMENTS

Le shopping ne connaît pas la crise : Les shoppers se diversifient

Malgré la dureté de la crise économique, le shopping reste d’autant plus un plaisir, que le commerce électronique lui livre une concurrence déloyale. A l’abri de la disette, riches et ultra riches voyagent dans le seul but d’acquérir des marchandises de luxe et de prouver leur différence en faisant leurs achats in situ. Mais, les « shoppers » se ressemblent de moins en moins, malgré une offre plus ou moins uniformisée.

 

Une journée réussie : Enquête sur l’emploi du temps des Français

Comment passons nous nos journées ? Que faisons nous ? Combien de temps dormons nous ? A ces questions, l’enquête Emploi du temps des Français, réalisée tous les dix ans par l’Insee, fournit des réponses détaillées qui en font l’une des enquêtes clés à partir desquelles peuvent se dérouler les évolutions sociologiques d’un pays.

Valables pour actifs, ces données fournissent aussi quelques pistes sur l’occupation du temps libre par nos concitoyens.

 

La curiosité ou la sensualité comme moteur du voyage ?

Notre cerveau fonctionne à plusieurs vitesses et sur plusieurs registres. Pour le convaincre, il convient de tirer différentes ficelles. Celles qui font appel à l’intelligence et au savoir et celles qui font appel aux sens ! Celles que motive donc, soit la curiosité, soit la sensualité ! Mais au fait qu’est-ce que la curiosité ? Et par ailleurs, comment fonctionne ce marketing jouant sur les sens baptisé « neuro marketing » ?

 

VEILLE-TENDANCES

Les tendances de consommation version 2012

Le sociologue Gilles Lipovestky a longuement évoqué dans ses différents ouvrages les phases successives de la société de consommation, de la modernité à l’hyper modernité.

Aujourd’hui, alors que les pays émergents sont en plein développement et en quête d’un modèle sociétal, pendant que nos pays vivent en pleine crise du matérialisme, il se penche de nouveau sur l’envie irrépressible de consommer de nos concitoyens.

En 7 tendances, voici ses arguments. Ils concernent la consommation en général et s’appliquent donc en partie à la consommation touristique.

 

Une restauration hybride : Comme au restaurant et comme à la maison

Nul ne peut pas dire que la restauration commerciale se croise les bras face au reflux perceptible de la clientèle. Des idées nouvelles germent un peu partout, faisant la part belle à la décoration, l’ambiance, l’assiette, l’addition !

Mais, les crises écologiques et économiques aidant, la cuisine maison se révèle la plus sérieuse des concurrentes. D’autant qu’elle traduit la tendance au « do it yourself »,  et profite d’une nouvelle vague d’entreprises jouant la carte du « dedans-dehors ».

 

VEILLE PRODUITS

L’insoutenable compétitivité de l’Espagne : Toujours mieux ! -2 fiches-

Malgré une économie sinistrée, le tourisme espagnol se porte bien. Et, bien que la France revendique haut et fort sa première place en termes d’arrivées touristiques, l’Espagne, tout le monde le sait, est plus performante sur le plan des recettes. Pour quelles raisons ?

Une étude comparative réalisée par le cabinet KPMG pour la DGSIS fait le point sur les différences entre les deux pays et confirme la menace espagnole.

 

 

 

Par Josette SICSIC - Publié dans : Editorial
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mercredi 2 novembre 2011 3 02 /11 /Nov /2011 12:26


tourisme-manifestations.jpg

Octobre 2011. Numéro 140


 Les lendemains qui déchantent

Le mois qui vient de s’écouler n’a pas été porteur d’excellentes nouvelles. Les révolutions arabes n’ont pas accouché des démocraties attendues avec impatience par leurs protagonistes et par des pays occidentaux pressés de reprendre le cours de leurs affaires tout en respectant leur éthique républicaine.

En Tunisie, plus qu’ailleurs, on s’inquiète d’éventuels retours en arrière alors que le parti Ennahda vainqueur des élections n’a de cesse de rassurer sur ses bonnes intentions et sur sa volonté de relancer l’industrie touristique qui emploie deux millions de personnes !

En Egypte, on tente d’éviter les vagues et de faire bonne figure en espérant que les touristes occidentaux ne prêteront pas attention aux tensions qui opposent les différentes communautés politiques et religieuses. Tandis que la Lybie, non dépendante du tourisme, a clairement annoncé la couleur de son avenir : la couleur verte.

Certes, tout n’est pas perdu pour l’industrie touristique, mais rien n’est gagné non plus de ce côté de la Méditerranée.

De l’autre, l’Europe continue de séduire et d’attirer le gros des légions touristiques occidentales charmées par sa diversité.  De plus, sa population reste très majoritairement à l’intérieur de ses frontières. Et, il n’est  guère prévu que les choses changent de si vite.

En somme, malgré les soubresauts politiques et économiques, les grandes lignes ne bougent pas vraiment. L’industrie touristique européenne fonctionne selon ses grands classiques, tentant tout de même de scruter l’avenir et de voir se profiler des bouleversements majeurs.

Mais, il semblerait que l’on se trompe parfois d’instruments de prévisions et qu’à trop vouloir prendre en considération les évolutions statistiques, on reste dans le creux des vagues lourdes, notamment celles de la démographie qui en permanence modifient les modes de vie des Occidentaux donc leurs désirs touristiques.

Avec 7 milliards d’habitants et bientôt 9, la planète a du souci à se faire sur le plan de ses ressources. Mais, avec par exemple, 50% des femmes de plus de 65 ans, vivant seules, ou 20% des jeunes au chômage, l’industrie touristique a sans doute quelques initiatives exemplaires à prendre.

 

 Veille-comportements

 Hédonisme pour tous : le principe de plaisir s’étend

Bien que les Français soient enclins à la déprime, ils ne sont pas aussi résignés qu’ils en ont l’air. Au contraire, la « happyness-attitude », en plus d’un demi-siècle, a gagné toutes les générations, faisant des valeurs plaisir et bien-être les grandes gagnantes de nos conduites. Un tournant majeur servant bien évidemment la cause de l’industrie des loisirs et du tourisme.

 

Le « blues » des voyageurs : de la démarche politique à une démarche durable

Le voyage compterait-il résolument dans la palette des ingrédients du bonheur ? Rien n’est moins sûr. Le rêve est en train de s’effriter. Ils sont en effet nombreux à en nier les bienfaits et à opter pour la sédentarité. Sont-ils à l’avant-garde d’une simple posture de distinction ou les révélateurs des nouveaux maux qui minent le voyage ?

Voici une brève analyse de ces nouveaux discours attentant au sens du voyage, mais œuvrant sans le savoir ni le vouloir, dans le sens du tourisme durable !

 

Veille-Marchés

L’art d'être grands-parents : l’intergénérationnel est-il un marché ?

Depuis quelques années, il n’est plus question que de vacances intergénérationnelles. Et surtout de vacances partagées entre grands-parents et petits enfants ? Qu’en est-il exactement ? Nous revenons une nouvelle fois sur le sujet, muni de nouvelles données capables de rétablir la réalité du marché.

 

Veille-Prospective

Les futurs possibles : la prospective en question -2 fiches-

Aujourd’hui, le présent semble avoir perdu de son importance. Le futur seul intéresse. Comme si savoir lire l’avenir constituait une preuve de sérieux,  les prospectivistes à court et moyen terme, se déchaînent, précédés par des sondeurs dont le propos est de faire de l’information avec de l’anticipation.

N’échappant pas à la règle, le secteur touristique veut aussi jouer aussi les devins. Mais, quelle fiabilité accorder à des pronostics qui oscillent entre science fiction, divination et arithmétique.

 

Le « lab » du baby-boom

Parmi les générations les plus innovantes, et de loin, les baby-boomers –encore eux- tiennent toujours la corde ! De plus en plus d’ailleurs, car chaque année, des cohortes de plus en plus nombreuses arrivent à la retraite et refusent par la même occasion, de calquer leurs futures années sur le modèle de leurs parents qui arrivaient à la fin de leur carrière professionnelle, usée et fatiguée.

 

Décrypter l’avenir grâce à l’observation des jeunes-2 fiches-.

Suivre l’évolution des générations, notamment de la jeunesse, constitue  l’un des meilleurs moyens de rendre l’avenir plus lisible ! Quelles sont les valeurs des 16-29 ans aujourd’hui ? Comment voient-ils l’avenir ? Comment le géreront-ils ? Autant de questions auxquelles l’enquête « Jeunesse du monde » réalisée dans 25 pays sur les cinq continents, a tenté de répondre, nous permettant par la même occasion, d’ausculter le futur.

 

Veille-Produits

Bien-être : cap sur l’ego

Bien que les Français soient enclins à la déprime, ils ne sont pas aussi résignés qu’ils en ont l’air. Au contraire, la « happyness-attitude », en plus d’un demi-siècle, a gagné toutes les générations, faisant des valeurs plaisir et bien-être les grandes gagnantes de nos conduites. Un tournant majeur servant bien évidemment la cause de l’industrie des loisirs et du tourisme.

 

Eloge de la course : le grand retour du Marathon

Après les années fluo durant lesquelles il était de bon ton de faire son jogging au vu et au su de tous, histoire de les convaincre et de se convaincre de son dynamisme et de sa bonne santé, le jogging bien que toujours populaire, s’est départi de son caractère ostentatoire. Pratique relativement anodine bien que très athlétique, il n’en a pas moins contribué à créer une catégorie de coureurs inédite : les nouveaux marathoniens qui, partout dans le monde, s’adonnent à leur passion suivant un calendrier de plus en plus détaillé !

 

Par Josette SICSIC - Publié dans : Editorial
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires

TENDANCES ET FUTUR

UN OBSERVATOIRE SOCIÉTAL AU SERVICE DE L'INNOVATION TOURISTIQUE

 sicsic.jpg

 Depuis 12 ans,Touriscopie décrypte les changements sociétaux et leurs implications sur les        pratiques, les comportements et les aspirations des clientèles touristiques : 
 jeunes, familles,enfants, seniors, femmes, solos, Français ou Occidentaux, Chinois, Indiens....

 

Ce travail d'analyse et de réflexion publié dans les pages d'un mensuel : Touriscopie, a pour   but de permettre à des acteurs du tourisme et des loisirs d'adapter leur offre et surtout d'innover, en limitant  les risques de faire fausse route...

Plus qu'un média,Touriscopie est donc un outil d'aide à la décision, capable d'anticiper les évolutions    d'un tourisme pluriel, hésitant plus que jamais entre goût de la démesure et quête de simplicité... entre les cottages de Center-parcs et les casinos de Singapour...

 

* Lisez : Un article de Josette Sicsic dans Amour et Tourisme :

un ouvrage collectif dirigé par C.Origet du Cluzeaux. Préface Yves Michaud.

Editions L'Harmattan.

AMOURS ET TOURISME 17 12 2012 AMOURS ET TOURISME

 

conf tourisme creatif ©adcep

 

* Lisez : Colloque Tourisme créatif 6 et 7décembre

*Ecoutez Josette Sicsic

sur France Culture : 26 juillet 2012

http://www.franceculture.fr/emission-les-matins-d-ete-qui-paye-le-prix-du-low-cost-2012-07-26

*Retrouvez aussi la chronique mensuelle de Josette Sicsic sur : www.tourmag.com

*A lire ce mois-ci : Le Midi Libre.Une interview de J. Sicsic. Forum jeunes publics. Réseau Culturel Catalan

 • Une interview de Josette Sicsic dans l'Expansion. Octobre 2010

Ecoutez Josette Sicsic sur :

 

France culture : Du grain à moudre : "La Chine redessine-t-elle la carte du tourisme ?". le 16 juillet 2013.

http://www.franceculture.fr/player/reecouter?play=4667492

 

France Culture : Les retours du dimanche. Le 21 juillet 2013 : "Travaillez plus pour partir moins"

 

Europe 1. Matinale. Dimanche 21 juillet 2013

 

France 5 : C'est dans l'air. Le 26 juin 2013 

 

 


ABONNEZ-VOUS

 

Touriscopie-x3.jpg

CETTE ANNÉE , C'EST DÉCIDÉ !

VOUS VOUS ABONNEZ : VOIR NOTRE OFFRE RENTRÉE 2014

BULLETIN D’ABONNEMENT PROMOTIONNEL 2014

 


LA BIBLIOTHÈQUE

 

La bibliothèqe de Touriscopie

 

TOURISCOPIE PROPOSE UNE

SELECTION D'OUVRAGES

 

IMG_0722-copie-1.jpg

DES ETUDES ET ANALYSES

ETUDES TOURISCOPIE

TOURISCOPIE RÉALISE DES ETUDES

DE CLIENTÈLES SUR LE TERRAIN

PROFITEZ DE SON EXPERTISE :

SeniorFriendly-7

AGE FRIENDLY : UNE DÉMARCHE

EN FAVEUR D'UN TOURISME SENIOR

TENDANCES SOCIÉTALES

Retrouvez les synthèses des tendances

des années précédentes

 images-copie-5

Tendances 2011-2012

Tendances 2009

Tendances 2008

Recherche

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés