Jeudi 26 juillet 2012 4 26 /07 /Juil /2012 10:57

 

 

 

Juillet-Août 2012

Numéro 149


JO-Londres.jpg


Les Jeux Olympiques de Londres, et après … ?


Durant quinze jours, le monde entier aura les yeux fixés sur ses écrans et sur les exploits d’une noria de sportifs venus de toute la planète pour défendre les valeurs de leur discipline, battre des records, se donner en spectacle. Projeté depuis la capitale britannique, le film de cette manifestation planétaire entièrement vouée au culte du corps et de l’homme devrait réunir environ 4 milliards de téléspectateurs et attirer dans la ville de Sa Majesté quelque 2 millions de visiteurs qui d’ores et déjà ont du acquitter des tarifs hôteliers en pleine effervescence – en moyenne : 213 euros pour la nuit d’hôtel ! -

Après un Jubilé de diamant et, un mariage princier, les Jeux Olympiques tombent à point nommé pour faire de Londres la capitale la plus douée du monde pour combiner les paillettes de la tradition aux éclats de la modernité. Du haut de ses tours, nouveaux gestes architecturaux signés par le Gotha international du métier, la capitale britannique sait toiser l’histoire sans pour autant la renier. Soignant avec application les codes de la monarchie, célébrant sa reine avec respect et tendresse, elle sait aussi rendre un hommage vibrant à un groupe mythique de rockers comme les Rolling Stones dont le concert a attiré plus de 80 000 spectateurs … Et, malgré les aléas de la crise économique et les coupures budgétaires que le gouvernement de David Cameron a été sommé de faire, elle sait combiner programmation sportive et culturelle, grâce à la mise en place d’une Olympiade culturelle qui conjugue art contemporain, comme l’exposition consacrée à Damien Hirst à la Tate Modern et art très avant-gardiste comme « a room for London » qui, sur le toit du Queen Elizabeth Hall, propose la visite d’une pièce d’architecture vivante réalisée par l’équipe d’architectes de David Kohn !

Avec toutes les audaces dont les Britanniques sont capables, le Secrétaire de la Culture britannique Jeremy Hunt n’a d’ailleurs pas hésité à déclarer que « que la culture serait désormais à l’Angleterre, ce que le soleil est à l’Espagne ».

 La lourdeur de l’addition

 Nous voilà prévenus ! Londres entend bien profiter des Jeux Olympiques pour peaufiner son marketing pour les quelques années à venir et affirmer sa suprématie sur les autres capitales internationales.

Reste que, trois épines : la sécurité, les transports et la météo risquent d’égratigner le tableau parfait de cette manifestation planétaire. Alors que le métro londonien assure déjà en temps normal les 12 millions de trajets par jour, il devra en assurer 3 millions de plus lors des journées les plus chargées ! Un défi loin d’être relevé. Tandis que côté sécurité, il manquerait encore quelques milliers de vigiles pour compléter les équipes chargées de surveiller les va et vient des athlètes et des visiteurs.

Autre point en suspens : comment reconvertir les installations destinées aux J.O, après emploi ? Certes, les Britanniques ont d’ores et déjà pris leurs dispositions pour louer les 3000 appartements du village Olympique et vendre aux Brésiliens le pavillon destiné au basket !

… Pourtant, de telles précautions ne suffiront peut-être pas. Athènes qui s’était offert un nouvel aéroport pour un coût de 2,5 milliards d'euros, des lignes de métro pour 1,6 milliard d'euros, une autoroute contournant la capitale grecque par le nord pour 475 millions d'euros... qui avait planté des milliers d'arbres et prié ses taxis de surveiller leurs pots d’échappement, n’a pas fini de régler les13 milliards d'euros de la facture des jeux de 2004 !

Tout donne donc à penser que par les temps incertains qui courent, les extravagances de ces manifestations planétaires, sur notre vieux continent surtout, pourraient à l’avenir sembler déplacées. D’autant que le miracle de Barcelone en 1992 ne se reproduira pas. Une bonne raison de laisser la place aux puissances émergentes ! 

 

SOMMAIRE DU NUMÉRO 149

 

Veille-comportements


• Les loueurs de résidences principales : une pratique branchée !

Louer son domicile principal à un vacancier et  se transformer en prestataire touristique… compte parmi les pratiques amateurs en plein essor. C’est simple et ça peut rapporter gros. Mais, tous les loueurs éphémères n’ont pas  les mêmes motivations. Derrière un acte « simple », se cache une grande diversité de comportements. Nous avons enquêté sur ces nouveaux loueurs qui représentent environ 25% de l’ensemble des loueurs particuliers


Crise et tourisme : les sauveurs du soldat grec

Affectées tour à tour par des crises politiques, économiques, écologiques… les destinations touristiques ne réagissent pas toutes de la même façon.

Ainsi, la Grèce après une année particulièrement éprouvante, aura probablement du mal à remonter aux niveaux atteints l’été dernier grâce au repli des clientèles de l’Egypte et du Maghreb. Néanmoins, elle devrait se maintenir à flot grâce à certains segments de vacanciers décidés à jouer les sauveurs de l’été grec. Qui sont-ils ?

 

Veille-tendances


• Les excès de l’information : on sait tout sur tout !

A l’heure où l’information est devenue surabondante dans tous les domaines, qu’observe-t-on ? Que tout le monde sait tout et même que tout le monde sait tout faire ! Parmi eux, le touriste n’échappe pas à la règle ! Mais, les experts sont rares, les généralistes multiples et l’approximation massive. Une donnée à ne pas négliger car les choses ne vont pas en s’arrangeant !


• Les invariants touristiques : le changement n’est pas pour demain

Pendant que la quête de nouveauté ne se tarit pas et oblige le secteur touristique  à multiplier les initiatives capables de renouveler ses équipements, ses services et ses activités, notons que le touriste fait preuve d’un conservatisme désarmant dans ses pratiques. Notamment en bord de mer. Ce qui nous permet de penser que le touriste des années 2020 voie 2030 et plus, ne sera guère différent de celui des années soixante… Analyse de que l’anthropologue Claude Levi-Strauss appelait les « invariants ».

 

Veille-marchés


• Vacances au pays : Une aventure culturelle et touristique en mutation

En 2050, l’Europe vieillissante devra accueillir 50 millions de travailleurs immigrés supplémentaires. Autant dire que, plus que jamais, notre continent sera une terre d’immigration que l’on habitera et dont on partira, le temps des vacances. Car, les diasporas ont presque toujours eu l’humeur vagabonde et le goût d’un retour au pays qui n’est pas sans alimenter les flux touristiques…. Mais attention, les pratiques vacancières des populations immigrées, comme les autres, évoluent…


• Joindre l’utile à l’agréable : Une dominante des voyages de jeunes

Le tourisme des jeunes a beau subir lui aussi les méfaits de la crise, il n’en reste pas moins très actif. Les voyages forment toujours la jeunesse. Les jeunes voyageurs constituent en effet l’un des marchés les plus dynamiques du tourisme mondial. Selon l’OMT, 20% des 940 millions de touristes internationaux qui ont sillonné le monde en 2010, étaient âgés de 15 à 30 ans.

 

Veille-produits


• Les loisirs « in » et « out » : plus qu’un effet de mode, une quête de valeurs

Les pratiques de loisirs sont-elles soumises aux caprices de la mode ou obéissent-elles à une quête plus profonde de valeurs ? Bien que complexe, le sujet mérite d’autant plus notre intérêt que la crise économique actuelle a profondément modifié nos comportements…


• Le sport et ses déclinaisons : sous le regard des philosophes

La démocratisation sportive se paie par une extrême diversification des activités et des pratiques. On le sait. La population sportive comme les autres, est donc loin de constituer un groupe homogène. Entre le sport plaisir et le sport compétition, la palette est de plus en plus nuancée. Mais, il semblerait que la relation de l’individu à son propre corps telle que l’histoire et la philosophie l’ont analysée soit le principal moteur de cette diversification.

 

Par Josette SICSIC - Publié dans : Editorial
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Vendredi 15 juin 2012 5 15 /06 /Juin /2012 14:11

 

Juin 2012. numéro 148

r-SUR-LA-ROUTE-KEROUAC-ADAPTATION-large570

 

ON THE ROAD AGAIN !

 

 

D'un mois sur l'autre, les nouvelles ne varient guère. Et, gageons qu'il en sera ainsi durant les mois, voire les années à venir. Tandis que sur les bords de la Méditerranée, une révolution n'en finit pas, et c'est normal, de tenter d'instaurer la démocratie, une guerre tue tous les jours des populations civiles sous les yeux impuissants de la communauté internationale tandis que l'Espagne, destination touristique vedette, s'enlise dans la crise et que la Grèce défie les diktats européens, menaçant de faire voler l'euro en éclats et de faire cavalière seule !

Destination touristique majeure, le pays des Dieux nargue et apitoie le monde, affichant à la fois son orgueil et ses faiblesses, voire les erreurs d'une démocratie qui semble avoir oublié les leçons de ses philosophes. Sur l'agora, la réflexion a fait place à la mendicité. La pensée a cédé devant les ravages de la débacle financière et, si l'on espère bien que les touristes viendront donner un coup de main à un secteur durement éprouvé, rien n'est vraiment sûr !

Au risque d'abonder dans le sens des esprits frileux et conservateurs qui se replieront à l'intérieur de leurs frontières histoire d'éviter de regarder de trop prés ce qui se passe ailleurs, notons que cette année, encore plus que les précédentes, risque de voir stagner les départs en vacances.

Et cela, malgré des prévisions optimistes des baromètres comme celui d'Europ-Assistance par exemple, qui croit discerner une augmentation spectaculaire des intentions de départ de nos compatriotes ! 

Pourtant, le marketing aura fait son travail de promotion, et les campagnes publicitaires auront brillé sur les écrans, pour vanter les qualités de nos régions et de quelques uns de nos proches voisins, Tunisie en tête dont on espère encore à ce jour qu'elle séduira plus d'un million de touristes français !

... Mais, face à ce marketing occasionnel qui, à la veille de l'été, s'emploie à vendre des clichés, notons le travail incessant et tout en nuances, réalisé depuis des siècles par des littérateurs de tous âges et de toutes nationalités partis, chacun à leur tour, chacun à leur façon, tenter de percer le mystère de cet acte si particulier que représente le voyage !

Européens d'abord, américains ensuite, asiatiques aujourd'hui, ceux que l'on classe dans la catégorie des écrivains voyageurs ont le mérite d'entretenir, à travers leurs écrits, les images et les héros dont sont faites les mythologies. 

Célébrés au cours de nombreux festivals, ces globe-trotters qui ont aussi inspiré le grand écran, comme c'est le cas du plus connu d'entre eux, j'ai nommé Jack Kérouac, se révèlent ainsi de bien meilleurs serviteurs de l'industrie touristique que ces campagnes éphémères et uniformes dont les slogans pourraient vendre indifféremment n'importe quelle destination !

Fort heureusement, ils se portent bien, survivent aux modes et restent pour certains d'entre eux, des best-sellers. Une bonne nouvelle dans un monde qui en a bien besoin !

 

SOMMAIRE

• Veille-tendances

La traque des émotions : Un outil magique à condition de bien s’en servir

La prise en compte du mental d’une population devient le nouveau credo des politiques et des marketers. Les indicateurs économiques sont en passe d’être détrônés par les indicateurs sur le bonheur brut !

L’humain devient la valeur montante. A tel point que le tracking des humeurs de nos contemporains est en train d’aiguiser ses outils via le Web2.0, pour percer l’insondable mystère de nos émotions…  Mais, le secteur touristique aura-t-il envie de s’en servir ? Et, pourra-t-il le faire ?

 

Blogs contre médias traditionnels : La guerre n’aura pas lieu

Les blogs consacrés au tourisme se multiplient. Réalisés par des globe-trotters avertis qui se transforment en journalistes le temps d’un voyage, ou un peu plus, ils n’en sont pas moins un canal d’informations consulté et apprécié par les internautes. Moins, par leurs concurrents de la presse traditionnelle. Et pourtant, les temps changent.

Voyage au pays du blog…

 

• Veille-produits

La vogue du tourisme créatif : Un concept en pleine évolution

Les 6 et 7 décembre prochain, la mairie de Paris organisera un forum dédié au tourisme créatif. Une manifestation qui devrait rassembler des professionnels venus de toute l’Europe et un plateau d’intervenants de tous bords capables de démêler les fils complexes de la créativité. Car, la créativité en matière de tourisme affiche bel et bien plusieurs visages indispensables les uns aux autres.

 

• Ecrivains et voyageurs : comment s’entretient la mythologie du voyage

Le festival international «Etonnants Voyageurs » qui se tenait à Saint-Malo du 26 au 28 mai dernier a accueilli pour sa 23èmeédition, 320 invités venus de 43 pays et 60 000 visiteurs venus partager leur amour des mots et du voyage. Une manifestation confirmant la bonne santé d’un genre littéraire loin d’être tari qui n’en finit pas d’entretenir la grande tradition de l’aventure et du voyage

 

• Veille-comportements

Le cinéma, miroir d’un certain tourisme 

Quand le septième art côtoie le tourisme, il ne se contente pas de conter de belles histoires sur fond de belles images. De plus en plus, comme le prouvent les sorties des dernières semaines, il parvient  à utiliser ses immenses capacités d’observation pour mettre en scène des phénomènes sociologiques moins anecdotiques qu’il y paraît.

Pour illustrer notre propos, nous avons visionné trois films récents : Sur la route, Indian Palace et Love paradise 

 

• Veille-marché

Le marché prolifique des étudiants étrangers : des touristes à plein temps -2 fiches-.

De plus en plus d’étudiants sillonnent la planète, pour de longs et moins longs séjours. Outre leurs activités universitaires, ce sont des touristes infatigables. A l’affût de visites, sorties, excursions, voyages courts et longs, ils génèrent également de nombreuses visites de la part de leurs proches : 7 en moyenne par étudiant.

Cible non négligeable et quasiment intarissable, ces jeunes font cependant rarement l’objet d’études précises alors qu’ils mériteraient toute l’attention des opérateurs touristiques.

 

• Le bel été : De la difficulté des pronostics

La presse dans sa quasi totalité s’est ruée sur le dernier baromètre des vacances d’Europ-Assistance. Une fois de plus, en une enquête, certes suivie depuis douze ans, les relations publiques du groupe ont été assurées et réussies ! Mais que dire de ces enquêtes prédictives dont certaines sont presque contradictoires ?

 

 


Par Josette SICSIC - Publié dans : Editorial
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires

TENDANCES ET FUTUR

UN OBSERVATOIRE SOCIÉTAL AU SERVICE DE L'INNOVATION TOURISTIQUE

 sicsic.jpg

 Depuis 17 ans,Touriscopie décrypte les changements sociétaux et leurs implications sur les pratiques, les comportements et les aspirations des clientèles touristiques : 
 jeunes, familles,enfants, seniors, femmes, solos, Français ou Occidentaux, Chinois, Indiens....

 

Ce travail d'analyse et de réflexion publié dans les pages d'un mensuel : Touriscopie, a pour   but de permettre à des acteurs du tourisme et des loisirs d'adapter leur offre et surtout d'innover, en limitant  les risques de faire fausse route...

Plus qu'un média,Touriscopie est donc un outil d'aide à la décision, capable d'anticiper les évolutions    d'un tourisme pluriel, hésitant plus que jamais entre goût de la démesure et quête de simplicité... entre les cottages de Center-parcs et les casinos de Singapour...

 

* Lisez : Un article de Josette Sicsic dans Amour et Tourisme :

un ouvrage collectif dirigé par C.Origet du Cluzeaux. Préface Yves Michaud.

Editions L'Harmattan.

Ouvrage en cours : Tourisme, en avant la musique !

En collaboration avec Roberto Lavarini. Sociologue. Université de Milan. Editions L'Harmattan

AMOURS ET TOURISME 17 12 2012 AMOURS ET TOURISME

 

conf tourisme creatif ©adcep

 

* Lisez : Colloque Tourisme créatif 6 et 7décembre

*Ecoutez Josette Sicsic

sur France Culture : 26 juillet 2012

http://www.franceculture.fr/emission-les-matins-d-ete-qui-paye-le-prix-du-low-cost-2012-07-26

*Retrouvez aussi la chronique mensuelle de Josette Sicsic sur : www.tourmag.com

*A lire ce mois-ci : Le Midi Libre.Une interview de J. Sicsic. Forum jeunes publics. Réseau Culturel Catalan

 • Une interview de Josette Sicsic dans l'Expansion. Octobre 2010

Ecoutez Josette Sicsic sur :

 

France culture : Du grain à moudre : "La Chine redessine-t-elle la carte du tourisme ?". le 16 juillet 2013.

http://www.franceculture.fr/player/reecouter?play=4667492

 

France Culture : Les retours du dimanche. Le 21 juillet 2013 : "Travaillez plus pour partir moins"

 

Europe 1. Matinale. Dimanche 21 juillet 2013

 

France 5 : C'est dans l'air. Le 26 juin 2013 

 

unnamed

 

 Retrouvez  la conférence de Josette Sicsic. "Générations tourisme" au Welcome City lab. Paris.

 https://www.youtube.com/watch?v=D6A4MeCLj1g

ABONNEZ-VOUS

 

Touriscopie-x3.jpg

CETTE ANNÉE , C'EST DÉCIDÉ !

VOUS VOUS ABONNEZ : VOIR NOTRE OFFRE RENTRÉE 2015

BULLETIN D’ABONNEMENT PROMOTIONNEL 2015

 


LA BIBLIOTHÈQUE

 

La bibliothèqe de Touriscopie

 

TOURISCOPIE PROPOSE UNE

SELECTION D'OUVRAGES

 

IMG_0722-copie-1.jpg

DES ETUDES ET ANALYSES

ETUDES TOURISCOPIE

TOURISCOPIE RÉALISE DES ETUDES

DE CLIENTÈLES SUR LE TERRAIN

PROFITEZ DE SON EXPERTISE :

SeniorFriendly-7

AGE FRIENDLY : UNE DÉMARCHE

EN FAVEUR D'UN TOURISME SENIOR

TENDANCES SOCIÉTALES

Retrouvez les synthèses des tendances

des années précédentes

 images-copie-5

Tendances 2011-2012

Tendances 2009

Tendances 2008

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés