Lundi 29 octobre 2012 1 29 /10 /Oct /2012 12:23

 

 Numéro 151-Octobre 2012

 

virtuel

 

Ce que le virtuel doit au réel

 

Les semaines passent et se ressemblent. L’industrie touristique fait grise mine : fragilité des départs, plans sociaux, soldes, promotions, grèves… L’heure, dans le monde réel, n’est pas à l’euphorie, malgré quelques inaugurations, quelques manifestations réussies, quelques embellies dans les performances de certaines destinations, notamment les villes capitales qui engrangent avec fierté leur lot de touristes supplémentaires.

Dans le monde virtuel en revanche, l’ambiance est au beau fixe. Les Geeks surfent allègrement sur les vagues des innovations technologiques, tout à la joie de découvrir des nouvelles applications aux fonctions insoupçonnables et insoupçonnées ! Sur la planète Web, une révolution est bel et bien en marche, sur laquelle on s’extasie, se divertit, s’interroge… Les réseaux sociaux et les avis qu’ils émettent, les applications et leurs prouesses, la réalité augmentée…

L’impensable hier est devenu réalité aujourd’hui. Le monde virtuel a anéanti les distances, transformé le temps, mis en relation plusieurs milliards de terriens, fait sauter les verrous intimes des foyers et ceux de toutes les grandes institutions du monde, bibliothèques et centres de recherche en tête. Mettant à la disposition de tous des masses impressionnantes d’informations sérieuses et vérifiées, la connaissance grâce aux open-data est devenue universelle. Un vieux rêve.

Pourtant, sur le Web, on ne lit plus et on n’écrit plus comme avant. On se concentre moins. Et, on ne mémorise plus aussi bien. Comme tant d’autres textes, le récit de voyage, celui grâce auquel les écrivains-voyageurs véhiculaient leurs découvertes et leurs émotions perd de son intensité et de sa force de persuasion.

Dans le foisonnement de ces informations plurielles dont certaines sont émises à la va vite par des contributeurs amateurs, « tout le monde a son quart d’heure de célébrité », tout le monde recueille des conseils et des adresses utiles, mais, tout le monde n’a pas le plaisir de naviguer sur des océans de papier, en quête de la rencontre, du déclic, du choc émotif qui alimentera désormais son imagination.

Nostalgie ? Guerre des anciens et des modernes ? Non. La conviction tout simplement, études à l’appui, que l’humain a de beaux jours devant lui, que virtuel et le réel sont complémentaires comme le papier l’est aux six écrans que nous consultons en moyenne chaque jour.

 

Veille comportements

Le tout technologique en question : Le touriste fait ses choix

Dans le secteur touristique, les investissements en matière de technologie de l’information sont énormes. Il faut dire que les start-up ne manquent pas d’inventivité pour séduire les professionnels. Mais, la technologie peut-elle résoudre tous les problèmes et bouleverser les pratiques touristiques ? Le débat reste ouvert.

 

Liens forts, liens faibles : L’efficacité des liens virtuels en question

De toute évidence, l’un des plus grands bouleversements apportés par le Web2.0 réside dans les liens planétaires que nous pouvons nouer avec le reste de l’humanité. Un bouleversement amplifié par les réseaux sociaux, qui n’est pas sans introduire des changements dans les comportements individuels, notamment les comportements touristiques. Mais attention, les performances des réseaux ne sont pas aussi évidentes qu’il y paraît !

 

Veille marchés

Au féminin : Lumières sur la Génération X

 L’exploration approfondie d’une clientèle n’est pas un luxe, c’est un devoir. Voilà pourquoi nous poursuivons nos investigations sur les marchés féminins. Des marchés d’autant plus intéressants pour le secteur touristique qu’ils sont prescripteurs en matière de vacances familiales. Ce mois ci, jetons un coup d’œil sur les femmes de la Génération X.

 

Les pièges de la segmentation : Comment jongler avec les seniors

 Bien que le marché des seniors – 15,3 millions en 2012- apparaisse comme l’un des plus dynamiques, notamment dans le domaine du voyage, il s’avère de plus en plus hétérogène et difficile à segmenter. Pourquoi ?

 

Veille-tendances

Entre papier et écran : Les bouleversements cognitifs en cours

Textes et images ont toujours fortement contribué à promouvoir des destinations, via des brochures, des guides, des livres de voyages. Or, aujourd’hui, l’écriture déserte de plus en plus le papier pour investir les écrans. Les professionnels du tourisme doivent s’adapter et soumettre leurs offres par des nouveaux moyens de communication, tout en faisant face à une clientèle dont les réflexes et la façon d’appréhender l’information ont profondément changé.

Ces bouleversements, loin d’être anodins, ont de nombreuses conséquences sur nos manières de mémoriser une information. Qu’en est-il exactement ?

 

Veille-produits

Un tourisme nourri d’expériences : De la connaissance à la sensation

 De nos jours, tout est expérience. Dès que l’on sort de chez soi – et même quand on y reste-, seule « l’expérience » semble pouvoir contenter les attentes touristiques des plus jeunes comme des plus âgés. Derrière un effet de mode et une stratégie marketing, le champ sémantique de l’expérience est plus éloquent sur notre société, qu’il n’y paraît.

 

L’utopie, source d’inspiration touristique : La réconciliation homme-nature

 Rien à faire, qu’il se nomme Eurovegas ou Villages Nature, les sites touristiques ont été construits pour incarner la part de rêve que chacun porte en lui. Une affirmation parmi d’autres qui en dit long sur la nécessité de ne pas échouer quand on crée un nouvel équipement touristique. Portant une part d’utopie, l’espace de loisirs est en effet un lieu hors du monde où la vie serait particulièrement jolie ...

 

 

 

Par Josette SICSIC - Publié dans : Editorial
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mercredi 26 septembre 2012 3 26 /09 /Sep /2012 12:50

NUMÉRO 150


 01123127

 

Une drôle de rentrée !

 

Pendant que le musée du Louvre inaugure son nouveau département consacré aux arts de l’islam, célébrant ainsi la grandeur d’une civilisation qui durant plusieurs siècles a apporté ses lumières au monde, des fondamentalistes aux quatre coins de la planète, se jettent dans des manifestations haineuses contre l’Occident…

Pendant que 400 000 jeunes dansent dans la rue à l’occasion de la vingtième Techno parade, que 12 millions de Français s’adonnent à la découverte des trésors de notre patrimoine ou que l’on fête la Gastronomie, la guerre continue de faire rage dans certains pays tandis que les révolutions démocratiques engagées dans d’autres semblent faire long feu…

Pendant que les miracles de l’Internet permettent à des milliards d’individus de communiquer, se parler, sympathiser, échanger des idées, collaborer dans des projets utopiques, la même toile permet à d’autres d’attiser l’esprit d’intolérance et d’appeler au recul, à la marche en arrière, à la défaite de l’intelligence…

Décidément, l’avenir n’est pas linéaire. L’histoire avance par paliers, reculs, pauses et cela, d’autant qu’elle reste minée et dominée par une crise économique sans précédent qui creuse un peu plus encore le fossé entre les populations favorisées et les autres. Ainsi, certains ont pris de longues vacances quand d’autres n’ont pas eu ce plaisir. Certains partiront de nouveau très prochainement, quand d’autres resteront à quai.

… Pourtant, malgré les défections, l’industrie du loisir, des vacances, du tourisme comptent parmi celles qui se portent le moins le mal. A tel point que la nouvelle ministre du tourisme n’hésite pas à offrir sa contribution au redressement national. Tout comme les Espagnols ou les Grecs qui comptent vendre encore un peu de leur territoire à des magnas du jeu ou de l’hôtellerie –voir article-.

En somme, le tourisme est convoqué une nouvelle fois à la rescousse des économies en berne. Avec ses qualités : ses capacités à contribuer au bonheur individuel, à favoriser l’échange et à apaiser les tensions, mais un défaut : son incapacité à innover.

… Lors du dernier salon IFTM, il fut beaucoup question d’innovation. Un séminaire entier proposé par Amadeus était consacré au sujet. Mais de la parole aux actes, la route a toujours été bien longue. Drôle d’époque, drôle de rentrée, drôle de monde !


 ... En attendant, TOURISCOPIE publie son 150 éme numéro : depuis 15 ans, cette veille mensuelle ne s'est jamais dérobée devant la tache difficile qu'elle s'était assignée : surveiller et surtout comprendre le changement, afin d'anticiper son impact sur les comportements touristiques.

L'irruption des nouvelles technologies dans notre quotidien et celle de la crise économique n'ont en rien contribué à atténuer cette tache. Au contraire, événements d'actualité et phénomènes de toutes sortes ne font que rendre plus passionnantes nos observations et nos analyses...

 

 

SOMMAIRE 

 

VEILLE-MARCHÉS


• Le marché des Millénnials : quel tourisme pour la « screwed génération » -2 fiches- ?


Nouvel eldorado, les Millénnials ? Pourquoi pas ! Les instituts de marketing nord américains en sont tout à fait convaincus. Voilà pourquoi ils prédisent d’ores et déjà que les secteurs et les entreprises qui sauront s’adapter à ce marché et qui sauront le fidéliser, gagneront, d’ici peu, le gros lot ! Mais qui sont les Millénnials et quelles sont leurs exigences en matière de tourisme ?

 

VEILLE-COMPORTEMENTS


Les déconnectés : fracture sociale ou numérique


A l’heure où il semble devenu impossible de ne pas se réfugier sur les écrans de son téléphone portable afin d’y glaner messages, photos et autres informations instantanées…. A l’heure où il ne se passe guère de jours sans qu’un institut révèle des statistiques mirobolantes concernant le nombre d’internautes, de SMS échangés, de pages lues, d’applications vendues… Et bien, non ! Tout le monde n’est pas connecté ! Prés de 10 millions de Français ne vivent pas à l’heure d’Internet. Mais, qui sont-ils donc ? 


La multiplication des career-breakers : les années sabbatiques comme remèdes à la crise


Depuis une bonne dizaine d’années, les « career breakers » refont surface. Minés par la crise économique, motivés par l’envie de profiter de la vie,  ils affichent des âges, des profils et des attitudes de plus en plus diverses qui les rendent parfois insaisissables.

Bien présents dans le paysage touristique mondial, ils alimentent à leur façon l’industrie du voyage et contribuent au développement d’un monde plus durable.

 

• Des comportements sous influence : quelques évolutions


Que l’on soit ancien ou moderne, autant accepter l’irruption de la technologie dans nos vies et se résoudre à vivre avec elle. D’autant que l’internet mobile constitue aujourd’hui un immense vecteur de changements comportementaux. Lesquels ?

… A partir d’une compilation des observations de plusieurs instituts  et nos propres observations dans le secteur du tourisme, voici quelques unes des évolutions qu’elle génère…

 

VEILLE-TENDANCES


• Sacré climat : de l’influence contestée du climat sur les touristes


Nul ne peut nier la forte influence qu’exerce la météo sur les déplacements touristiques. Et, malgré la menace du réchauffement climatique, ce n’est pas demain que les déplacements nord-sud s’inverseront. Le soleil a de beaux jours devant lui. Pourtant, ne surestimons pas son rôle, ni celui du climat d’une façon générale !


 • La longue marche de la consommation durable : le touriste prend son temps


D’un colloque à l’autre, d’une étude à l’autre, les experts de l’environnement, les techniciens de l’économie d’énergie, les transporteurs, les bâtisseurs, les industriels … sont d’accord sur un point : c’est le changement des modes de consommation allié à la technologie, seul, qui permettra de sauver notre planète ! En somme, c’est sur nous, citoyens consommateurs, que repose bel et bien le sort de ce qu’il reste de terres, océans, rivières, forêts et autres espèces animales, végétales et humaines…

 

VEILLE-PRODUITS


• Gastronomie : les nouveaux codes du gastronome


Alors que, pour la deuxième année, le ministère du tourisme accompagne la Fête de la Gastronomie, loin de l’élitisme à laquelle elle était apparentée, une nouvelle gastronomie et un nouveau gastronome s’affirment et confirment à leur façon, le surinvestissement de notre société dans l’art de se nourrir.


• Un nouveau tourisme de bien-être : l’alliance réussie avec la culture


Quand une formule touristique s’épuise, elle s’allie à la découverte culturelle. C’est le pari que fait le tourisme de bien-être qui cherche à se renouveler en s’inscrivant dans une démarche globale de découverte de la nature, de la culture du pays et de la pratique de soins authentiques. Quelques  destinations aux traditions séculaires, voire millénaires, ont compris l’intérêt de ce type de tourisme qui repose sur des cultures et des savoir-faire traditionnels…

 

 

 

Par Josette SICSIC - Publié dans : Editorial
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires

TENDANCES ET FUTUR

UN OBSERVATOIRE SOCIÉTAL AU SERVICE DE L'INNOVATION TOURISTIQUE

 sicsic.jpg

 Depuis 17 ans,Touriscopie décrypte les changements sociétaux et leurs implications sur les pratiques, les comportements et les aspirations des clientèles touristiques : 
 jeunes, familles,enfants, seniors, femmes, solos, Français ou Occidentaux, Chinois, Indiens....

 

Ce travail d'analyse et de réflexion publié dans les pages d'un mensuel : Touriscopie, a pour   but de permettre à des acteurs du tourisme et des loisirs d'adapter leur offre et surtout d'innover, en limitant  les risques de faire fausse route...

Plus qu'un média,Touriscopie est donc un outil d'aide à la décision, capable d'anticiper les évolutions    d'un tourisme pluriel, hésitant plus que jamais entre goût de la démesure et quête de simplicité... entre les cottages de Center-parcs et les casinos de Singapour...

 

* Lisez : Un article de Josette Sicsic dans Amour et Tourisme :

un ouvrage collectif dirigé par C.Origet du Cluzeaux. Préface Yves Michaud.

Editions L'Harmattan.

Ouvrage en cours : Tourisme, en avant la musique !

En collaboration avec Roberto Lavarini. Sociologue. Université de Milan. Editions L'Harmattan

AMOURS ET TOURISME 17 12 2012 AMOURS ET TOURISME

 

conf tourisme creatif ©adcep

 

* Lisez : Colloque Tourisme créatif 6 et 7décembre

*Ecoutez Josette Sicsic

sur France Culture : 26 juillet 2012

http://www.franceculture.fr/emission-les-matins-d-ete-qui-paye-le-prix-du-low-cost-2012-07-26

*Retrouvez aussi la chronique mensuelle de Josette Sicsic sur : www.tourmag.com

*A lire ce mois-ci : Le Midi Libre.Une interview de J. Sicsic. Forum jeunes publics. Réseau Culturel Catalan

 • Une interview de Josette Sicsic dans l'Expansion. Octobre 2010

Ecoutez Josette Sicsic sur :

 

France culture : Du grain à moudre : "La Chine redessine-t-elle la carte du tourisme ?". le 16 juillet 2013.

http://www.franceculture.fr/player/reecouter?play=4667492

 

France Culture : Les retours du dimanche. Le 21 juillet 2013 : "Travaillez plus pour partir moins"

 

Europe 1. Matinale. Dimanche 21 juillet 2013

 

France 5 : C'est dans l'air. Le 26 juin 2013 

 

 


ABONNEZ-VOUS

 

Touriscopie-x3.jpg

CETTE ANNÉE , C'EST DÉCIDÉ !

VOUS VOUS ABONNEZ : VOIR NOTRE OFFRE RENTRÉE 2015

BULLETIN D’ABONNEMENT PROMOTIONNEL 2015

 


LA BIBLIOTHÈQUE

 

La bibliothèqe de Touriscopie

 

TOURISCOPIE PROPOSE UNE

SELECTION D'OUVRAGES

 

IMG_0722-copie-1.jpg

DES ETUDES ET ANALYSES

ETUDES TOURISCOPIE

TOURISCOPIE RÉALISE DES ETUDES

DE CLIENTÈLES SUR LE TERRAIN

PROFITEZ DE SON EXPERTISE :

SeniorFriendly-7

AGE FRIENDLY : UNE DÉMARCHE

EN FAVEUR D'UN TOURISME SENIOR

TENDANCES SOCIÉTALES

Retrouvez les synthèses des tendances

des années précédentes

 images-copie-5

Tendances 2011-2012

Tendances 2009

Tendances 2008

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés